Leave a reply

L’état le meilleur allié des patrons

Et si l’état actuel tentait de trouver de nouveaux électeurs dans la droite du paysage politique ?

En effet, vous connaissez tous la gauche fervente protectrice des salariés et de leur bien-être ! Mais est-ce encore le cas ?

Sans prendre en compte les projets de lois à moitié réfléchis et souvent déplacés, on peut se dire que la gauche tente de s’offrir les électeurs de la droite (enfin les grands électeurs et ceux qui sont argentés) en affaiblissant les salariés tout en leur prouvant qu’il faut travailler pour ne pas perdre son travail et cela sans aucune retenue.

Avant, nous allions travailler pour gagner notre vie, avoir des plaisirs, et profiter un peu du temps libre, de nos jours, nous allons travailler pour payer les impôts et travailler encore plus pour s’offrir quelques boites de conserves pour se remplir un peu l’assiette.

L’état a rendu les salariés tellement dans la merde qu’il est obligatoire qu’ils travaillent toujours plus pour conserver leur travail et cela sans gagner un sous de plus. Nous ne travaillons plus avec un avenir salarial, mais simplement en croisant les doigts afin de pouvoir payer nos impôts et le strict nécessaire pour vivre (l’essence pour aller travailler, la nourriture pour garder un peu de force pour le travail, un compte en banque pour se faire prélever des impôts…)

Alors votre belle gauche, est-elle toujours celle que vous croyez ? Non qu’un parti ne soit politiquement correct, mais là, partir à la pêche aux électeurs en déformant toutes les bases et fondamentaux des idéaux, c’est pas mal quand même !

Les politiciens sont-ils aussi bons comédiens que les footballeurs ?


Leave a reply

Le prélèvement à la source

Bonne ou mauvaise nouvelle ? La réponse semble assez simple, dans tous les cas, nous payons…

Le plus compliqué va certainement être pour les sociétés qui vont devoir endosser un rôle de plus dans la lourdeur de l’administration. Le calcul des impôts est tellement compliqué que des erreurs passeront certainement les différents contrôle que les sociétés vont mettre en place et qui va payer ? Pour le moment on ne sait pas, mais il me semble que l’état sous lequel nous somme ne soit pas prêt à accepter ses erreurs, donc des ressources supplémentaires sont certainement à prévoir via des amendes infligées aux entreprises.

D’autre part, pour les Français qui tentent de finir leur mois en jouant des reports des dépenses, il n’en sera plus question ! Lorsque l’on voit la proportion des charges sur un foyer, on peut se demander si il ne serait pas bon que l’état mette en place des réductions de charges plutôt que des systèmes étouffants un peu plus les finances des Français. A croire qu’il oublie totalement que pour relancer la consommation, la production il faut des ronds !

Un des meilleurs conseil pour se préparer à ce prélèvement à la source est de mensualisé vos impôts sur le revenu dès à présent. En effet, une baisse de 10% sur le salaire ça fait mal, alors autant vous préparer à voir le chiffre indiqué en bas de votre fiche de salaire fondre comme neige au soleil !

Certes au final cela ne change pas grand chose pour le Français, sauf peut-être voir d’une manière encore plus flagrante les retenus de l’état sur le salaire. Non que je sois contre le fait de faire vivre le pays, mais nous ne sommes pas des vaches non plus… Il est grand temps que l’état se décide à mettre en place une réelle gestion de la France et cesse les dépenses inutiles tout en rendant du pouvoir d’achat au Français. Travailler pour payer les impôts, rentrer chez sois en se disant « voilà, je vais attendre demain pour retourner travailler et donner ma patente », ce n’est pas la meilleure des perspective de vie…

Pour conclure sur les sociétés, lorsque je vois les médecins qui, malgré un salaire pas forcément minable, mettent de côte le serment d’Hippocrate pour quelques euros, je me demande pourquoi les sociétés françaises ne se délocaliseraient pas histoire de sortir quelques bénéfices plutôt que de travailler pour l’état aussi bien point de vue administratif que financier.


Leave a reply

Hollande m’a tuer

Trop d’impôt tue l’impôt mais aussi les personnes qui paient la patente…

En lieu et place de gérer les comptes de l’état, tu préfères exécuter les Français et conduire à leur mort.

François, tu es un assassin !

Faut-il vivre au crochet de l’état ? Tu as créé un monde débile pour ton envie d’être en haut de l’affiche, tu aurais mieux fait de rester avec tes conquêtes…

A non, c’est difficile tes conquêtes sans la présidence ne sont plus… Je comprends… (tu n’as vraiment pas grand chose pour toi…) Tu penses à toi avant des millions de Français. C’est beau de présider ainsi. J’aimerais être vulgaire, mais contre toi, ça éclabousse…

Alors j’espère juste que tu mettras une gerbe en t’étouffant sur mon cailloux tombal… Et oui les pierres sont pour les gens comme toi, pas pour ceux qui paient pour la France.

Vive Pétain ! Au moins il avait l’envie d’une France, pas d’un compte et de conquêtes !

Grace à toi, tes disciples vivent bien, mangent bien, habitent des maisons seines, tu fais plaisirs à 20 guignoles et laisses de côté les Français. T’es content ? Tu prends plaisir à te sentir léché par ces petites langues livrées à ta cause et à tes mauvais choix… Humm, purée !

Je n’aimes pas tutoyer les gens que je n’aime pas, mais je n’ai aucun respect pour toi, alors, je ne peux faire autrement.

Ta vie est un combat pour ton bien-être, tu te caches derrière tes ministres, tu triches sur tous les chiffres, tu mens, tu as trompé tous les Français, et tu oses, devant les écrans, te faire passer pour un saint ! Quelle honte !

Démissionnes et laisses ta place à quelqu’un de bien avant que tous les Français ne se retrouvent à quelques mètres sous terre par ta faute !

Fais quelque chose de bien et penses aux autres pour une fois… C’est difficile hein, tu ne veux pas le voir, ben non, maintenant tu te caches, tu n’es plus dans les médias que tu as tant aimé, tu préfères laisser tes pions sortir et prêcher la connerie.

Allez, fais une fois dans ta vie quelque chose pour la France… Casses-toi !


By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close